-->
Vous êtes ici : Accueil Actualité [MàJ] Colloque Panorama 2016

11
fév
2016

[MàJ] Colloque Panorama 2016

IFPEN

Consultez le programme final

Inscrivez vous en ligne

L’industrie du raffinage doit trouver sa voie dans un contexte de transition énergetique. Panorama 2016 se propose de faire un point sur ses enjeux et ses perspectives technologiques et économiques en reponse aux enjeux environnementaux, à l’évolution des besoins du mix énergétique lié à la mobilité, à l’exploitation de nouvelles ressources fossiles et à l’évolution des zones de consommation.

L’industrie du raffinage est au coeur de la consommation pétrolière et ses perspectives à court et moyen termes restent en croissance à l’échelle mondiale. En effet, elle est le fournisseur quasi-exclusif de l’énergie du secteur transport dans le monde : plus de 95 % de l’énergie qu’il consomme est issue du pétrole. En Europe, à l’horizon 2035, les carburants issus de sources fossiles occuperont encore une place centrale dans le mix énergétique assurant les besoins de mobilité. Sur une prévision de 300 milions de voitures particulières (EIE - Scénario NPS - WEO 2013), l’essence et le gazole produits à partir de pétrole représenteront 85 % de l’énergie consommée.

Le secteur des transports est aussi à l’origine de 15 % des émisstios de gaz à effet de serre (GES) au niveau mondial, 21 % en Europe, et cette part est croissante. Comte tenu des enjeux liés au réchauffement climatique et à la qualité de l’air, la réduction des émisstios de GES et des polluants (particules, NOx, etc.) restent deux préoccupations majeures des politiques publiques, et aussi in fine de l’industrie automobile et de l’industrie du raffinage.

Les spécifications des carburants évoluent non seulement pour répondre aux enjeux environnementaux, mais aussi pour accompagner l’évolution des technologies moteur dans ses progrès en matière de réduction des émisstios de GES et ses gains d’efficacité énergétique. En Europe, la réglementation impose depuis des années des limites basses de teneurs en polluants, que ce soit dans les carburants pétroliers terrestres, aériens ou maritimes, et favorise l’introduction de carburants issus de bioressources renouvelables. L’Europe fixe pour cela des normes d’usage plus vertueuses, comme par exemple Euro VI et Euro VII dans le transport routier, qui définissent notamment des valeurs limites d’émisstios de CO2 par km, ou précisent les taux d’incorporation maximum de biocarburants. Quelles sont les ambitions et perspectives environnementales européennes et mondiales ? Quels scénarii se desstnent pour l’industrie du raffinage, qui devra s’adapter pour satisfaire ces évolutions tout en répondant au besoin de mobilité ?

L’évolution concomitante des ressources fossiles, comme par exemple l’augmentation de la part des pétroles lourds et extralourds dans l’approvisionnement en brut, l’équilibre gazole/essence/jet/fuel et les hétérogénéités régionales sont autant de défis supplémentaires pour l’industrie du raffinage. Quelle est aujourd’hui la situation de cette industrie ? Quelles mutations a-t-elle déjà effectuées et quelles sont celles restant à opérer pour relever ces défis dans un contexte vertueux en termes d’impact environnemental ?

La demande de produits raffinés toujours plus propres pousse sans cesse l’industrie du raffinage à investir fortement daos de nouvelles technologies ou procédés, encore plus éco-efficients, plus performants et plus innovants. Quels sont les moyens d’adaptation de l’industrie du raffinage ? Quelles sont les innovations et les perspectives pour une réponse environnementale, technologique et économique adaptée ?


Outre les interventions des orateurs, des notes de synthèse rédigées par les experts d’IFPEN apporteront un éclairage sur les principales problématiques scientifiques, technologiques, économiques et industrielles des secteurs de l’énergie, de l’automobile et de l’environnement.


@IFPENinnovation
#PanoramaIFPEN


Pour plus d’information :www.ifpenergiesnouvelles.fr